Célébration de la Journée Internationale de la Douane.

Célébration de la Journée Internationale de la Douane.

A l’instar de leurs homologues du monde, les douaniers djiboutiens célébrent aujourd’hui la journée internationale qui leur est dédiée. 

Ayant pour thème cette année : « Une douane mobilisant ses partenaires historiques et nouveaux autour d’objectifs clairs », cet événement constitue l’occasion de saluer les efforts quotidiens des hommes et femmes qui composent cette institution régalienne dans la mobilisation de recettes, la facilitation d’échanges commerciaux et la lutte contre la contrebande. 

Bien sûr, cette journée devrait permettre de tracer des perspectives et des orientations nouvelles. Mais elle sera aussi synonyme de retour en arrière en énumérant les réalisations, nombreuses au cours de l’année écoulée, d’une institution au service de la protection du territoire et des citoyens. Flash-back sur le parcours d’une administration douanière en pleine mutation. 

Évolution historique de la douane djiboutienne ; Un siècle d’adaptations et de transformations

Témoin privilégié de la naissance du pays puis de son évolution économique, l’administration des Douanes se dresse en gardienne du territoire depuis plus d’un siècle. Son histoire, tissée au fil du temps, révèle une trajectoire fascinante jalonnée d’événements majeurs. De sa genèse précoloniale en 1896 jusqu’à son actuelle dénomination en tant que Direction générale des douanes et droits indirects, découvrons les étapes clés de cette institution emblématique.

Un passé ancré dans le sable de Djibouti

L’Administration des Douanes de Djibouti a traversé les décennies avec une résilience remarquable. Bien avant l’indépendance de la République de Djibouti, en 1896, un décret ouvrait la voie à l’installation progressive de l’administration des Douanes. L’année 1899 marqua un tournant avec l’organisation de la douane autour du port de Djibouti, érigeant ainsi les premiers piliers de son histoire.

Les années 40 : Le port de Djibouti devient port franc

En 1949, avec l’avènement du franc djiboutien lié au dollar américain, la douane fut supprimée pour transformer le port de Djibouti en port franc. Cette audacieuse réforme coloniale visait à rendre le port compétitif face à celui d’Assab et à créer une place financière attractive pour les investisseurs français. Cette stratégie audacieuse se traduisit par une fiscalité nulle sur le sol djiboutien, soutenue par des dotations budgétaires de la France, définies par les décrets RF n°49374 du 20 mars 1949 et n° 49376 du 20 mai 1949.

Les années 50-60 : Naissance du Service des Contributions Indirectes

Sous le gouvernement de Pierre Mendès France, les années 50-60 virent la création du Service des Contributions Indirectes, du Code Général des Impôts, et l’apparition de la Taxe Intérieure de Consommation (TIC). Cette taxe, appliquée à l’origine sur les ventes des grossistes, semi-grossistes et détaillants, évolua avec le temps.

Les années 60-70 : La mutation de la TIC en droit de douanes

En 1962, une réforme du Code Général des Impôts transforma la TIC en un droit de douanes, collecté à la source lors du passage de la frontière fiscale. Le Service des Contributions Indirectes, désormais douane de facto, ajusta ses méthodes pour répondre à cette nouvelle donne. En 1976, une délibération lui conféra une dimension douanière, sans lui octroyer officiellement le titre de douane, statut qui perdura jusqu’en 1999.

L’avènement de la douane moderne

En 1999, le décret n°99-0025/PR/MEFPP créa la Sous-direction des Recettes Indirectes, marquant une transition vers une organisation plus moderne. Pour consolider son rôle, la loi 102/AN/05/5ème L d’avril 2005 donna naissance à la “Direction des Douanes et des Droits Indirects”. En juin 2014, la Loi 53/AN/6ème L lui conféra son titre actuel : “Direction Générale des Douanes et Droits Indirects”.Ainsi, l’histoire de la douane djiboutienne se révèle être une saga centenaire, marquée par des réformes, des mutations et des ajustements constants. De la suppression à la renaissance, elle demeure une sentinelle des frontières, évoluant au rythme des enjeux économiques et politiques de Djibouti. Une histoire riche qui a forgé la douane moderne que nous connaissons aujourd’hui.

Articles récents

Nouvel onglet pour les pièces scannées dans la déclaration…

Un nouvel onglet plus optimisé est disponible dans SYDONIAWorld pour télécharger les pièces scannées à attacher à la…

Taxation véhicules

Taxation véhicule Cette rubrique est conçue dans l’objectif d’informer et d’orienter toute personne désirant dédouaner un véhicule automobile…

Performances de la Douane

Performances de la Douane Utilisateurs SYDONIAWorld Evolution de comptes utilisateurs dans le système de la Douane, pour les…